5 février : pour répondre à l’urgence sociale

Une manifestation à l’appel de la CGT, FSU, FIDL et UNEF aura lieu à Bordeaux le mardi 5 février 2019. Elle partira à 11h30 de la place de la République.

Nationalement, les travailleurs du public et du privé, mais aussi les jeunes et retraités, sont invités à se mobiliser pour dénoncer les « injustices sociales, territoriales et fiscales ».
« La CGT n’a cessé d’alerter les pouvoirs publics, déclare le syndicat, de mobiliser dans les entreprises et les services contre des reformes régressives et pour une autre répartition des richesses produites dans le pays.
Gouvernement et patronat sont restés sourds et sont responsables de la crise actuelle. Ce ne sont pas les mesurettes récentes annoncées par le gouvernement en réponse au mouvement des gilets jaunes qui répondent aux urgences sociales.
Les 57 milliards d’euros versés aux actionnaires des grandes entreprises démontrent l’ampleur des richesses créées par les travailleurs.
Au-delà des mobilisations des citoyen-ne-s depuis de nombreuses semaines, il est indispensable de construire un rapport de force, notamment par la grève, pour imposer au patronat la redistribution des richesses. »
La CGT appelle les salarié-e-s, les agent-e-s, les jeunes comme les retraité-e-s, les privé-e-s d’emploi à se mobiliser pour obtenir : une augmentation du Smic, du point d’indice, de tous les salaires et  pensions  ainsi que des minimas sociaux ; une réforme de la fiscalité (plus grande progressivité de l’impôt sur le revenu, allègement de l’impôt indirect pénalisant les salariés et les ménages, le paiement des impôts en France de grandes sociétés, imposition plus forte des plus hauts revenus et de la détention de capital) ; la suppression des aides publiques aux entreprises (CICE, et exonérations diverses, etc.) ; le développement des services publics partout avec des moyens suffisants en personnels ; le respect des libertés publiques tel que le droit de manifester.