SNCF : Plusieurs lignes, dont Bordeaux-Saintes, menacées

Le secteur fédéral de la CGT Cheminots Bordeaux gare alerte sur le risque de fermeture de lignes en Poitou-Charentes, notamment Bordeaux-Saintes, faute d’investissements.

Ce n’est pas première fois que le syndicat alerte sur les conséquences qu’un manque d’investissement sur certaines lignes aura sur la mobilité dans la région. L’organisation rappelle que la réforme ferroviaire de 2014 a permis à l’État de se désengager du réseau sur certaines lignes, en reportant la responsabilité du financement et du maintien aux collectivités locales, notamment aux régions.
« SNCF réseau en a profité pour augmenter la sous-traitance des travaux aux entreprises privées avec un coût supplémentaire de 15% par rapport aux coûts que représentaient les travaux réalisés par les cheminots », affirme le syndicat.
Sur les 3 410 kilomètres de lignes de la Nouvelle Aquitaine, 2 127 soit 62 % de lignes 7 à 9, sont menacées par le manque d’investissement. « Aujourd’hui on voit les élus régionaux et territoriaux qui, pour la plupart, ont validé la réforme du ferroviaire de 2014, attaquer le gouvernement Macron suite à la réforme de 2018. Pourtant cette loi n’est qu’une continuité de la vision libérale et rétrograde du chemin de fer en Europe, qui n’a pas prouvé son efficacité, bien au contraire », commente la CGT Cheminots.
D’après le syndicat, le manque d’investissement pourrait avoir un impact important sur le maintien des lignes en Poitou-Charentes, excepté Poitiers/La Rochelle ou Poitiers/Bordeaux qui dépendent du réseau structurant financé par SNCF Réseau.
Plusieurs lignes sont menacées à court ou moyen terme de fermeture, comme Bordeaux/Saintes, Saintes/Royan, Niort/Saintes, Saintes/Angoulême et Angoulême/Limoges, déjà en partie fermée. « Il est secret de polichinelle que la fermeture de cette ligne peut intervenir à tout moment par mesure de sécurité, la performance actuelle de cette ligne réduit le service “en train voyageur et Fret” et ne permet plus une alternative à la voiture. Devant ce constat, on est en droit de se questionner sur la volonté de, peut-être, privilégier une relation Bordeaux-Nantes via Poitiers afin d’enrichir LISEA par le paiement de sillons sur la LGV. Quid alors des territoires intermédiaires délaissés ? De même cela démontre la supercherie de la fameuse ouverture à la concurrence de la ligne Bordeaux-Nantes. Si le réseau est en mauvais état un train bleu roulera à la même vitesse qu’un train rouge et l’usager continuera à prendre sa voiture ».
Pour la CGT, il est « impératif que SNCF Réseau (l’État) reprenne sa part sur l’entretien pour permettre d’éviter un vieillissement rapide des infrastructures en y mettant les moyens humains et financiers. (…) En ce qui concerne la rénovation (et donc les investissements), il faut arrêter de gaver les actionnaires des 3 grands groupes (Eiffage, Bouygues et Vinci) sans avoir de plus-value pour le réseau. L’exemple sur le Poitou-Charentes est flagrant. Colas Rail (groupe Bouygues) a remporté à chaque fois les appels d’offres sur les travaux entre Saintes/Royan, Niort/Saintes, Niort/La Rochelle et Niort/Poitiers et à chaque fois (après leurs interventions), soit les trains roulaient moins vite qu’auparavant ou alors ils ont abandonné le chantier. Le plus surprenant, c’est qu’après tous ces déboires, qui ont un impact important sur les voyageurs et cheminots, la région Nouvelle Aquitaine, et SNCF Réseau les a encore sollicités pour qu’ils réalisent les travaux entre Niort et Parthenay. Nous exigeons que chacun prenne ses responsabilités, et que l’argent public soit utilisé pour développer le service public ferroviaire et non faire fructifier les grands groupes du BTP sur le dos des citoyens ».
Des groupes de travail techniques ont été mis en place par les structures CGT en vue d’aider les élus locaux et les associations d’usagers à imposer à l’État, ainsi qu’au président de Région, une autre vision du service public dans les territoires et de poser les bases d’un vrai développement du ferroviaire sur l’ensemble de la région.