Syndicats : Une journée interprofessionnelle le 19 mars

« CGT, FO, Solidaires, UNEF, UNL appellent à une puissante journée d’action, de mobilisations et de grève le 19 mars », ont annoncé les organisations syndicales dans un communiqué.

Face « à un mécontentement social grandissant (…) dont le mouvement des gilets jaunes est l’expression récente », l’intersyndicale veut donner « des perspectives à la mobilisation sociale ». Dénonçant les « lois portant atteinte aux libertés syndicales et de manifester », « les prix à la consommation (…) à la hausse », mais également le grand débat national, qui, selon les syndicats ne « peut ni se substituer ni contourner, encore moins être opposé aux revendications sociales et syndicales ». Une première journée lancée par la CGT, le 5 février dernier, avait rassemblé près de 300 000 manifestants dans toute la France. « Un succès qui en appelle d’autres », s’était réjoui le secrétaire général de la CGT, Philippe Martinez. Les syndicats souhaitent maintenant « élargir et amplifier la mobilisation sociale », en engageant notamment « des initiatives diverses dans les entreprises, dans les services publics et en prise directe avec les salariés, les retraités, les privés d’emploi et la jeunesse ».
La CGT a mis à disposition de ses syndicats des cahiers revendicatifs et propose à travers les « mardis de l’urgence sociale » de créer les conditions d’une mobilisation par la grève décidée par les syndiqués et les salariés.
L’union départementale de Gironde s’est fixé l’objectif d’en déposer 16 000 en Préfecture.