11 avril : Pour un printemps des retraité-e-s

9 organisations* de retraité-e-s appellent à une nouvelle journée de mobilisation le jeudi 11 avril et à un « printemps des retraité-e-s ». À Bordeaux, rendez-vous est donné à 11h, place Pey-Berland pour se rendre à la préfecture (par la rue des frères Bonnie, cours du maréchal Juin, rue corps francs Pomiès).

« Dès son arrivée à la présidence de la République, affirme le communiqué, M. Macron a attaqué les retraité-e-s : gel des pensions pour 2018 et 2019, augmentation de 25 % de la CSG, soit une perte de pouvoir d’achat de 5 % en deux ans ! Il a provoqué la colère, que plus de 200 000 personnes ont exprimé en manifestant le 15 mars 2018 à l’appel de nos neuf organisations ».
Pour les organisations, l’inflexibilité du gouvernement est responsable d’une crise sociale profonde, de l’irruption des gilets jaunes, mouvement auquel participe en grand nombre les retraité-e-s. « Toutes ces mobilisations, poursuit le communiqué, ont contraint le gouvernement à tenter de calmer la colère en acceptant d’annuler l’augmentation de la CSG pour une partie des retraité-e-s, de recevoir enfin une délégation de nos neuf organisations. Le mécontentement persistant incite maintenant le gouvernement à envisager de respecter le code la Sécurité sociale, de revaloriser les pensions 2019 du montant de l’inflation… mais seulement pour les basses pensions ». Les retraité-e-s veulent donc poursuivre la bataille parce que le gouvernement « ne remet pas en cause sa politique inégalitaire » alors que « de l’argent, il y en a ». Ils revendiquent : la suppression de la hausse de la CSG, la revalorisation de toutes les pensions, la prise en charge de la perte d’autonomie à 100 % par la Sécurité sociale …

*CGT retraités, UCR-FO, Retraités CFTC, CFE-CGC, FSU, Retraité-e-s Solidaires, FGR-Fonction publique, LSR et Ensemble & solidaires-UNRPA

Lire aussi la déclaration du PCF, « Age de la retraite : ne soyons pas dupe de la cacophonie gouvernementale »