56e fête populaire Lamothe-Montravel : Un franc succès qui a réuni plus de 2 500 personnes

Pour sa 56e année, la grande fête populaire organisée le 15 août par le Parti communiste français à Lamothe-Montravel a été comme à son habitude un franc succès. Plus de 2 500 personnes ont arpenté les allées ombragées de ce vide-grenier pas comme les autres. Pas comme les autres, car au milieu des objets exposés par les particuliers, la politique s’invite. Les chineuses et les chineurs à la recherche de la bonne affaire sont en même temps invités par les militants du PCF de la Gironde et de la Dordogne à signer une pétition, à découvrir des livres, des publications, à discuter politique notamment au travers des débats organisés durant la journée, à rencontrer des militant-e-s du Mouvement de la Paix…

Deux débats ont marqué cette édition 2019 : le matin, sur la réforme des retraites avec comme intervenant Frédéric Rauch, secrétaire départemental du Lot et Garonne et rédacteur en chef de la revue « Économie et politique » du PCF et, l’après-midi, sur la casse des services publics avec Julien Chouet, secrétaire départemental PCF de la Dordogne et Maryse Montangon, responsable pour la Gironde.
Sur la réforme des retraites, Frédéric Rauch a insisté sur le fait que le rapport remis au gouvernement, par le haut-commissaire Jean-Paul Delevoye en juillet dernier, constitue bien un changement radical de notre modèle social. De réformes paramétriques jusque-là imposées par les gouvernements successifs, nous allons passer à une réforme systémique avec une volonté de reconfigurer notre système de retraite solidaire et par répartition pour lui substituer un système orienté vers la capitalisation. Un des éléments essentiels de cette réforme est de cantonner les dépenses des retraites à 14 % du PIB (13,8 % aujourd’hui) quel que soit le nombre de retraité-e-s et tout cela pour que ces dépenses ne pèsent pas sur la croissance des profits capitalistes. Les participant-e-s ont bien compris qu’ils allaient devoir travailler plus, avec un appauvrissement de la grande majorité des rétraité·es d’aujourd’hui et de demain, si cette réforme n’est pas combattue de toute nos forces.
L’après-midi, le débat sur la casse des services publics a été introduit par Julien Chouet qui a tenu à rappeler que la raison d’être des services publics est la satisfaction de l’intérêt général , la promotion des biens communs et la recherche de progrès social. L’objectif depuis de nombreuses années est bien de briser le modèle social de notre pays en affaiblissant la puissance publique au profit des intérêts privés ; les exemples soulignés par les intervenant-e-s ont été nombreux avec, pour le plus récent, celui sur la privatisation d’ADP. Ils ont aussi insisté sur la nécessité et la volonté pour le PCF de ne pas rester sur des constats mais bien d’avancer des propositions pour un service public du XXIe siècle. S’en est suivi des échanges intéressants sur les convergences possibles entre les organisations, les élu-e-s, les citoyen-ne-s pour faire avancer cette bataille.
La fête de Lamothe-Montravel, qui se tient maintenant depuis 56 années, c’est également 250 repas rapides et 200 repas gastronomiques servis. Cela représente pour les militant-e-s et les sympathisant-e-s des sections du PCF de Vélines, pour la Dordogne, et les Rives de Dordogne, pour la Gironde, un travail considérable. Merci à toutes et à tous et aux Jeunesses Communistes de Gironde, qui sont fidèles tous les ans pour donner un coup de main, de répondre présent-e-s pour assurer le succès, année après année de cette fête populaire du PCF.

Maryse Montangon, section Rives de Dordogne, membre de l’exécutif national et de l’exécutif du PCF33