L’intervention citoyenne demeure incontournable

-Par Pierre Vignau, membre de l’exécutif du PCF 33-

Ce week-end se tient la fête de l’Humanité. Des milliers de personnes vont s’y retrouver. Beaucoup de rencontres, de débats, de fraternité sont au programme.

Au centre : l’avenir de tous les services publics, des retraites, des salaires ; la bataille contre la privatisation d’ADP.

L’université d’été du PCF fin août a formulé des propositions, en particulier sur la nécessaire bataille des retraites qui s’annonce : 

• que toutes les forces opposées au projet Macron se retrouvent dans les actions proposées par les syndicats 

• que chaque formation formule clairement ses propositions

• et enfin que soient organisées partout des rencontres pour que salariés, retraités puissent participer largement, non pas sur la base du plan Delevoye, mais sur la base d’informations réelles sur QUI paie et COMMENT aujourd’hui ? Comment on peut travailler à des ressources nouvelles ? N’oublions pas que les derniers chiffres concernant l’augmentation des dividendes en France montrent que cette dernière est toujours en hausse (c’est la plus forte en Europe !).

Les plus riches doivent être soumis à cotisation au même titre que le revenu de chaque salarié. Nous pourrions ainsi récupérer tout de suite 30 milliards d’euros.

Que l’on allonge le nombre d’annuités de cotisations ou que l’on repousse l’âge de départ, le résultat est le même. Le but du pouvoir c’est individualiser les droits déjà réduits d’aujourd’hui et répondre aux appétits des assurances privées. C’est baisser globalement les revenus des retraités du privé et du public. Il n’y aura que des perdants!

C’est donc à une grande bataille idéologique qu’il faut s’attendre.

L’autre aspect du développement nécessaire des luttes pour en assurer un véritable rapport de force durable, c’est le rassemblement politique permettant de battre les projets libéraux jusque dans les urnes. Nous savons que personne ne pourra gagner seul. Au regard des derniers positionnements à gauche tout reste à faire ! Il y a beaucoup de travail et, dans ces conditions, l’intervention citoyenne demeure incontournable et indispensable.

Le PCF a toujours eu cette démarche politique qui donne à tous les citoyens les moyens de comprendre et de s’approprier les choix faits. C’est la seule manière de travailler à une union qui ne soit ni « d’en haut », ni délégataire. Cela oblige les uns et les autres à porter des propositions contenant des avancées dont les citoyens se sont emparés. 

Dans ces conditions se poser la question de donner plus de force au PCF et de le renforcer est une vraie question politique. C’est ce qui va se faire à la Fête. C’est ce que nous pouvons faire partout autour de nous.